Arşiv

Çocuk Kitaplarımız

Sare

Strabon

Blog

Mar30

La perte d'écailles chez certains poissons, une histoire d'habitat

 |  Kategori: Arkeoloji ve Sanat Haberleri  |  Yorum: 0 yorum

etiketler  PoissonsEcaillesHabitatEvolution

La perte d'écailles chez certains poissons, une histoire d'habitat


Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les poissons n’ont pas toujours eu des écailles. En effet, certains possèdent des plaques osseuses et d’autres n'ont pas de structures protectrices.

 

Les poissons à nageoires rayonnées peuvent être munis d'écailles, de plaques osseuses ou encore n'avoir aucune structure protectrice.

Écailles, plaques osseuses ou peau nue ? Des chercheurs de l’université de Genève (UNIGE) sont remontés dans l’histoire évolutive de la plus grande lignée de poissons (les poissons à nageoires rayonnées) pour mieux comprendre ces divergences. Cela leur a permis de découvrir un lien entre la présence d'écailles et l'habitat des poissons. 

L'étude sur les pertes d'écailles et les gains de plaques osseuses du tronc chez les poissons à nageoires rayonnées, publié dans la revue Evolution Letters, est remontée il y a plus de 420 millions d’années pour étudier l'ancêtre commun des poissons à nageoires rayonnées (nageoires avec épines ou rayons). D'après cette étude, "Les poissons à nageoires rayonnées (actinoptérygiens) représentent la lignée de vertébrés la plus diversifiée au monde, avec plus de 33.000 espèces décrites. La majorité de ces poissons possèdent des écailles comme bouclier protecteur. Cependant, plusieurs lignées présentent une armure corporelle composée de plaques osseuses sur le tronc ou sont dépourvues de toute structure protectrice".
 

Les écailles, une structure protectrice parmi d'autres

Au cours de l'évolution certains poissons appartenant à cette grande lignée auraient perdu leurs écailles. Cette disparition peut dans certains cas précéder l'apparition de plaques osseuses. Les plaques osseuses forment une armure complète ou partielle entièrement composées d'os, à la différence des écailles. Les chercheurs ont remarqué que seuls les poissons ayant perdu leurs écailles au préalable étaient susceptibles de développer des plaques osseuses, c'est le cas de l'hippocampe, par exemple.

 
 

www.sciencesetavenir.fr

Bu yazı hakkında yorum bulunamamıştır. İlk yorumu siz ekleyebilirsiniz >

Yazıya Yorum Ekleyin

* Takma ad kullanabilirsiniz

* Yorumunuzda görülmeyecektir

 Evet   Hayır* Her defasında yeniden girmemeniz için