Arşiv

Çocuk Kitaplarımız

Sare

Strabon

Blog

Mar23

D'où provient le plus grand squelette de dinosaure exposé au monde ?

 |  Kategori: Arkeoloji ve Sanat Haberleri  |  Yorum: 0 yorum

etiketler  AllemagneTanzanieDinosaure

D'où provient le plus grand squelette de dinosaure exposé au monde ?


La revue de presse Allemagne raconte l'histoire de la découverte du Giraffatitan brancai, dont le squelette est exposé au Musée d'histoire naturelle de Berlin. Également au sommaire : des chercheurs ont retrouvé dans le sud de l'Allemagne les plus anciennes traces de loups domestiqués en Europe ; il apparaît que les premiers Slaves ont utilisé un système d'écriture noté en runes germaniques ; l'Autriche fait don à la Libye d'une sculpture probablement pillée lors de la Seconde Guerre mondiale.

 

Au musée d'histoire naturelle de Berlin.


D'où provient le squelette de Giraffatitan exposé à Berlin ?

À l'heure où les musées européens questionnent l'origine de certaines parts de leurs collections, le magazine Spektrum der Wissenschaft, en reconstituant l'histoire de la découverte du plus grand squelette de dinosaure exposé au monde, illustre une nouvelle facette du pillage culturel corollaire de la colonisation. En 1907, un ouvrier africain découvre d'immenses ossements sur une concession située près de la colline de Tendaguru, actuellement en Tanzanie. La région faisait alors partie de la colonie d'Afrique orientale, sous domination allemande. L'administration coloniale supposant qu'il ne s'agit que d'os de girafe ou d'éléphant, dépêche tout de même sur place le paléontologue Eberhard Fraas, qui comprend immédiatement qu'un site extraordinaire vient d'être découvert, abritant les restes de gigantesques dinosaures. Mais le protectorat n'est intéressé que par la prospection de minéraux ; les fouilles sont alors organisées par le directeur du Musée géologique et paléontologique de Berlin, Wilhelm von Branca, qui organise l'expédition de Tendaguru, encore considérée de nos jours comme l'une des fouilles les plus réussies de l'histoire. Elle prend une ampleur considérable, puisqu'elle dure quatre ans et emploie jusqu'à 500 ouvriers, qui mettent au jour puis transportent à pied, lors de trajets qui durent plusieurs jours, 225 tonnes d'ossements jusqu'au port le plus proche. Les premiers squelettes reconstitués ne sont exposés au musée d'Histoire naturelle de Berlin qu'en 1924, le plus colossal ne trouve place dans l'atrium qu'en 1937. Haut de 13 mètres et long de 26 mètres, le Giraffatitan brancai est le plus grand squelette de dinosaure assemblé au monde. Passé sous silence pendant des années, le contexte colonial des dinosaures de Tendaguru est actuellement réévalué par le musée, mais le classement du Giraffatitan au registre des biens culturels nationaux implique son maintien sur le territoire. Ce bien mal acquis ne sera donc pas restitué.


Les premiers loups domestiqués en Europe il y a 15.000 ans

Un chien est un loup domestiqué. Mais quand et où a eu lieu cette domestication, c'est la question que pose le quotidien autrichien Der Standard, alors qu'une équipe internationale de chercheurs a découvert dans la grotte de Gnirshöhle, située dans le Bade-Wurtemberg, au sud-ouest de l'Allemagne, des ossements fossiles de la famille des canidés, datant d'environ 15.000 ans. Leur analyse révèle qu'ils proviennent de nombreuses lignées différentes, couvrant toute la gamme génétique allant du loup au chien. Ce qui apporterait la preuve qu'au cours de la période magdalénienne du paléolithique supérieur, les habitants de la région ont domestiqué et élevé des animaux provenant de différentes lignées de loups. D'autres éléments – la proximité entre humains et animaux, leur régime alimentaire plutôt restreint – indiquent aussi la domestication. Ce qui amène le directeur de l'équipe, Chris Baumann du centre Senckenberg pour l'évolution humaine et le paléoenvironnement de l'université de Tübingen, à conclure que la région pourrait constituer l'un des lieux d'origine des chiens européens. On suppose en effet que le loup, premier animal domestiqué par l'homme, l'a été au moins en deux endroits : en Europe et en Asie orientale. Mais le passage du loup au chien est controversé. Certains chercheurs accordent un rôle actif à l'humain, qui aurait apprivoisé des louveteaux pour les élever et les intégrer au groupe, afin d'instaurer une relation de coopération réciproquement profitable. Dernièrement, une équipe de chercheurs finlandais a cependant tenté de démontrer la possibilité d'une auto-domestication, les loups sauvages s'habituant à attendre les restes de viande maigre laissés par les humains. Le biologiste du comportement Kurt Kotrschal, du Centre de recherche sur le loup d'Ernstbrunn, penche plutôt pour l'hypothèse d'une coopération basée sur la compatibilité, insistant également sur l'importance jouée par l'animal dans la spiritualité animiste.

 

Les Slaves ont d'abord écrit en runes

Aux yeux de Jiří Macháček, chef du département d'archéologie et de muséologie de la faculté des arts de l'université Masaryk de Brno (République tchèque), la découverte réalisée par son équipe et rapportée par le magazine archéologique Antike Welt revêt une importance non seulement nationale, mais aussi européenne. Il s'agit d'une côte de bovin, datant d'environ 600 après J.-C., retrouvée sur le site de Lány-Břeclav à côté de poteries de type pragois, que l'on associe aux premiers Slaves.

 
www.sciencesetavenir.fr
 

 

 
 

Bu yazı hakkında yorum bulunamamıştır. İlk yorumu siz ekleyebilirsiniz >

Yazıya Yorum Ekleyin

* Takma ad kullanabilirsiniz

* Yorumunuzda görülmeyecektir

 Evet   Hayır* Her defasında yeniden girmemeniz için